les aventures d'une romantique moderne

04 octobre 2020

Etre célibataire conscient

Très belle vidéo de Lilou Macé, Arouna Lipschitz, Vincent Cespedes :)

A écouter avec bonheur.

 



 

PS je n'ai pas oublié la suite du sujet précédent sur "Trouver quelqu'un à qui s'ouvrir". La suite du sujet est en cours de cheminement...

 

Merci de me lire, de liker et commenter ci-dessous :)


20 septembre 2020

Trouver quelqu'un à qui s'ouvrir...

Il est  toujours bon de rappeler les principes /les étapes  d’une rencontre  amoureuse

 

1) trouver  quelqu'un qui vous donne envie  de vous investir  sur le plan romantique (A)

 

Pour le reste... je laisse la place à notre psychanalyste d’enfer ( Linda, dans la toujours excellente série _Lucifer_) :

2) l1l2

 

 

3) l3notre B (prochain article)

 

4) l4le C (prochain article)

 

 Ok pour la théorie mais comment comprendre tout ça ? 

 

A- “quelqu'un qui vous donne envie  de vous investir” ,  en essayant peut-être de laisser tomber  nos fameuses listes de critères,   et de se demander tout simplement comment je me sens face aux gens que je rencontre ou que je côtoie ? 

 

Bien sûr, il n'y a peut-être personne dans votre entourage qui vous donne envie de vous investir pour l'instant mais se réfugier sur les moteurs de recherche des sites de rencontres  ne va pas forcément fonctionner. 

 

Sur un site, le réel de la rencontre est décomposée en morceaux, qui ne permettent plus justement la vraie  connexion.  on a d'abord image,  une seule image figée.  Ensuite on a un peut-être quelques mots ou bien des centres d'intérêt ( qui peuvent être mal choisis,  peut-être que la personne aime lire mais elle n'a pas pensé à le mettre dans ses centres d'intérêt.  Ou bien on a des a priori sur ces centres d'intérêt qui ne sont pas les nôtres.) il n'y a ni la voix ni la sensualité des gestes,  et parfois même pas le sourire sur les photos…

 

 Heureusement, le Réel est tellement plus riche ! Mais il implique plus d'efforts,  pour sortir, rencontrer des gens, aller ailleurs que ses lieux habituels,  et surtout il est tellement moins rapide !  Peut-être qu’en 6 mois, vous ne rencontrerez que deux ou trois personnes vraiment attirantes et intéressantes ? Mais  ces rencontres, même si elles sont des échecs ou des déceptions (ah, ça n’est pas encore Lui/Elle/  Iel et Ille*) seront tellement plus enrichissantes malgré tout et plus formatrices que ces soirées sur écran. 

 

* pronom neutre désignant les personnes transgenres

 

A suivre…. 







Posté par Faunetnayade à 16:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 juillet 2020

Lettre d'amour à un inconnu N°25

Les choses se libèrent sereinement, les thérapies hollistiques et la psychologie/psychanalyse m'ont tellement apporté ces temps-ci. Je poursuis sereinement ma construction mentale et spirituelle pour que mon esprit puisse matérialiser/voir enfin mon futur amour.. Qu'on y croit ou pas, en attendant, c'est super romantique :)

Et ça ne fait jamais de mal ...

A lire sans la tête et avec le coeur :)

 

Mon chéri,

 

j'aimerais que tu sois plein de projets dans ton domaine,  et que tu viennes me chercher comme une princesse éveillée,  à l'orée du château, d'où je suis enfin sortie…

Si tu pouvais avoir la grâce de ces anges humains  donc je peux chalouper chaque geste  comme  une liqueur profonde,  si tu pouvais toi aussi rayonner de la sublimation artistique, qui les rend sublimes et habités,  je pourrais à nouveau nourrir mes yeux  assoiffés  de beautés,  d'émotions,  de gratitude et de passions !

Tu viendrais me prendre dans tes bras comme un danseur au pas magique,  un pied au-dessus du sol.  et nous  danserions une valse insatiable  de bonheur partagé,  de communion grandiose,  et de bienveillance éclairée. Il est de certains hommes qu'on regarde comme des monuments :  j'ai besoin que tu sois l'un d'eux.  Rien de froid pourtant, rien de dur,  mais un design somptueux et des fondations solides...Je sens toujours ta douceur autour de moi qui m’indique que nous ne sommes pas si loin. Je sens tes mains grande ouverte chaleureuses et soutenantes sur mes épaules,  je sens qu'elles se serrent parfois comme du réconfort ou un appel à la patience…

Si tu pouvais avoir la grâce d’un Asiatique,  la beauté de ces traits comme la mémoire d'un autre âge de mes vies,  je me sentirais sans doute un peu comme à la maison... Si tu pouvais avoir cette peau  lumineuse,  blanche ou chocolat  peu importe.  Tu pourrais avoir ces deux lignes de regard, aux paupière fines  et si remarquablement douces dans leur tremblement... Si tu pouvais m'offrir ton sourire de voyage,  de grands lointains  comme une promesse de veiller sur moi et sur notre Amour,  alors je pourrais nourrir mon cœur ! 

Je pourrais trembler contre ton torse, caresser toute ta peau, frémir à chaque regard et respirer dans chaque sourire. 

Je ne sais pas si je dois te mettre à l'intérieur d'une enveloppe qui existe déjà ?  Je ne sais pas si  tu parviendras à te matérialiser  dans cette vie.  C'est comme si je sentais que ça n'était pas pour cette vit  alors que cela la été dans d'autres précédentes...Mais est-ce juste un motif romantique de trop ? Un moyen d'avoir peur, à nouveau ! Et en même temps si je te sens si près au point  que ma peau reflète la vibration de tes gestes,  que je sens ta main se glisser dans la mienne alors même que je ne pensais pas à toi mais à quelque chose d'un peu grave,  alors oui, je suppose que tu es là, pas loin... Que je vais pouvoir m'agripper à toi comme à une ancre,  comme autrefois  quand nous étions tous les deux la même personne, la même âme.  Quand rien n’était la froide solitude puisque jamais tu ne voulais m'abandonner quand j'avais besoin  d'un soutien ou d'une présence…

 Quand le bleu de la nuit proche nous entoure et que les étoiles sont prêtes à briller, tout  semble avoir ta douceur et ta beauté. 

 

Bonne nuit mon chéri…

Posté par Faunetnayade à 22:42 - Commentaires [3] - Permalien [#]

11 juillet 2020

Dear visitors/ chers lecteurs

Je vais revenir, beaucoup de sujets me trottent en tête mais... le temps prends aussi du temps, et je cours pas mal entre la correction de mon polar écologique, l'écriture de mon roman BL, mes collections de peinture à travailler, et puis ...la vie :)

Un extrait vidéo du drama _Love Designer_ (extrait que j'ai beaucoup apprécié car il traduit exactement ce que je voudrais dire à mon Homme si je tombais à nouveau amoureuse...)

***

Dear visitors

I'm going to come back, a lot of subjects are on my mind but ... time also takes time, and I run quite a bit between correcting my ecological thriller, writing my novel BL, my painting collections to work on, and then ... life :)

A video extract of _Love Designer_ (extract that I really appreciated because it translates exactly what I would say to my Man if I fell in love again ...)

 

 

Posté par Faunetnayade à 15:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 mai 2020

For foreign readers

For foreign readers,  I can easily translate or broadcast my articles in english ( if you consider that automatic translation provided by internet  is not good enough to be red). Just let me know and use the contact form => clic on "contacter l'auteur"

Thanks a lot for your visits !

Posté par Faunetnayade à 22:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Pourquoi j'aime les films/livres/ séries BL /slash/ Koy ou queer ?

 Très honnêtement, comme les comédies romantiques hétéro me dépriment (pour des raisons de rôles stéréotypés) et que voir des hommes s’aimer  au-delà des préjugés,  j'ai toujours trouvé ça terriblement romantique... Et que je me sens beaucoup mieux avec les personnes ouvertes sur la question des genres,  notamment parce qu'elles croquent plus la vie à pleines dents,  sont beaucoup plus libres dans leur façon d'être et de laisser les autres être... je me suis intéressée depuis longtemps au cinéma Boyes love (ou BL/Koy/slash) et LGBT. 

 

Ce que ces genres m'ont appris sur l'amour, c'est que justement l'amour , c'est l'amour !  On aime une personne non pas pour son corps ou ce qu'elle peut nous apporter/  nous conforter dans notre manière d'être un homme ou une femme*, mais bien pour ce qu'elle est et ce que l'on (re)sent en elle et pour elle.  Les films et séries BL ont réellement rendu concret, pour moi,  l'idée qu'il n'y a pas de critères d'âge, de sexe, de culture pour tomber amoureux de quelqu'un !  Tout est dans l’alchimie entre deux personnes. 

C'est une évidence mais combien parcourent encore les sites de rencontre avec des "critères" de ce genre ? ... Et ça ne marche que pour 7% , environ, d'entre eux donc ça n'est pas efficace pour 93% des inscrits.

 



 Dans le très très beau Call me by your name ( roman de Aciman, porté à l'écran par Guadagnino, en 2017,  sur un scénario de James Ivory s'il vous plaît !) , deux êtres humains tombent amoureux l'un de l'autre sans vraiment s'en apercevoir,  Il se trouve qu'à l'écran on voit deux hommes, mais ce sont deux personnes avec chacune un féminin et au masculin - comme c'est le cas chez tout être humain  qu'il soit un homme, une femme, ou un transgenre - et ces deux êtres , cultivés et raffinés,  bon vivre une des plus belles histoires d'amour que le cinéma nous ait donnée.  On ne se demande pas si c'est la fille qui va faire ceci ou si c'est au garçon de prendre les devants,  chacun à sa manière va être actif et passif - si on veut reprendre les catégories hérités de Freud - ce qui donne au scénario beaucoup plus de profondeur puisque finalement  tout est possible,  mais aussi beaucoup plus de réalité…

 Cette fameuse réalité qui échappe pas bon nombre de nos contemporains qui veulent absolument se cantonner à/  nous cantonner à “ vous êtes la fille donc vous devez agir / s'habiller comme ça…”, “ vous êtes l'homme donc vous devez agir comme ça…”  que l'on entend trop souvent chez les coach love hyper stéréotypés de notre bonne vieille société où la rencontre amoureuse est en pleine sclérose ( les chiffres sont toujours là, 19 million célibataires en France, 25 million en Allemagne exetera). 

 

Si un homme se vexe parce que je prends les devants, vcar il ne se sent pas respecté ou fragilisé dans sa nature de mec, s' il considère que je ne suis pas une fille intéressante parce que c'est moi qui veux le courtiser à ma manière, eh bien  tant pis ! Je pense très volontiers que c'est lui qui a un problème avec son masculin féminin alors que moi, je suis pleinement épanouie dans mon ying /yang ! Et ils sont nombreux les hommes et les femmes non en harmonie avec leur féminin/masculin.

 

 

A noté, que ce sont surtout des publics féminins hétéro et le public gay , soit potentiellement quand même 65% des spectateurs, qui forment l'audimat assidu de ces séries.

 

 

Bien sûr les séries BL -  plutôt tournées vers les  personnages adolescents et les jeunes adultes,  et globalement plutôt asiatiques -   n'échappent pas toujours au stéréotype du  je suis là le mec/ tu es la femme  alors même qu'on est dans un couple où les deux acteurs ont le même genre,  soit 2 hommes... Mais c'est souvent aussi parce que ce ne sont pas des scénaristes LGBT qui élaborent ce genre de séries.  Et dans les commentaires de séries, ça commence à juste titre à râler sur ce genre de faux-pas. Culture populaire ne veut pas dire scénario bâclé :)

C'est ce qu'on pourrait reprocher à 2gether (Thailand) où Tine et Sarawat sont un peu trop caricaturaux à mon goût même si la série a d’autres qualités. Idem, encore plus lourdement dans _Love by chance_ avec le duo vedette Ae/Pete... Et c'est justement ces rôles imposés qui posent tout le problème du duo Ming/kit car Ming traite Kit comme une fille passive et timide, ce qu'il n'est pas du tout.

 

C'est ce qui est bien dans Theory of love (Thailand) où au-delà de l'aspect physique de deux personnages principaux,  au final aucun des deux n'a de rôle déterminé par les stéréotypes sociaux en amour.

 

HIStory 3: TrappedC'est aussi ce qu'on pourrait trouver bien dans HiStory 3 : trapped,Taiwan, avec deux acteurs plus dans la trentaine.

 

 

 

 

 

 

 

 

ENGSUB | SAME DIFFERENCE (Docchi Mo Docchi どっちもどっち18+) ...Voire même dans le délirant et super caricatural  Docci Mo Docci, japonais, où deux mâles alpha tombent amoureux  l'un de l'autre,  chacun alternant dans son féminin et son masculin/ Ying et yang mais sans dédié à l'autre un rôle précis de passif ou actif ; même s'il est vraiment dommage que le montage du film soit beaucoup trop rapide,  il manque bien 20 minutes à cette histoire, et sans grand moment de tendresse, au delà de la douceur des mots prononcés.

 

En tant que spectatrice hétéro, je me sens beaucoup plus en adéquation avec ce genre de film où les rôles dans la séduction ne sont pas déterminés ;  où on se traîne pas à longueur d'épisodes avec un grand costaud et une petite et fragile nana, le genre “petite amie portable”... Où donc aucun stéréotype physique n'est imposé l'un à l'autre ( je rappelle que les femmes de 1.80 m existent, et vu la croissance des nouvelles générations, nous sommes de plus en plus nombreuses !) dans le couple amoureux.

 

A noter que la plupart de ces séries sont visibles facilement sur youtube en VOST ou en anglais sous-titrés. Ou sur le site wiki rakuten (gratuit avec 4 pubs rapides par heure, plutôt pas mal ce site).

 

Voilà pour ce 1er sujet qui vous plaira, je l'espère. N'hésitez pas à commenter, m'écrire, etc.

 

* pour éviter les placeurs de pubs, je suis obligée de modérer les commentaires et les valident le plus vite possible. Merci de votre compréhension :)

 

Prochain sujet à venir très bientôt : ce que les séries non hétéro peuvent nous apprendre sur l'amour ...

 

 



21 mai 2020

Lettre d'amour à un inconnu N°20 ?

Je poursuis mes lettres à mon futur amour, via le coaching en developpement personnel.

Un article sur les séries BL (ou slash ou Koy ou boys love) sera bientôt publié.

Ci-dessous la lettre N° ? 20 et quelques... C'est peut-être trop de romantisme ou de gnangnan pour certains mais peu importe; nous sommes faits pour nous aimer nous même mais aussi pour aimer un /une autre. J'en reste persuadée.

Enjoy ou pas ;) Merci de liker ou commenter si le coeur vous ne dit.

 

A écouter sur Surrender de Nathalie Taylor ou Thousand Years de Cristina Perry.

 

***

Chères cellules de mon grand amour,

 

 je ne sais pas où vous êtes, mais par moments, je vous sens vibrer si fort qu'on dirait que nos peaux se touchent,  que sa main me prend par la main,  que tout l'univers est là :  ramasser, étourdissant de cohérence et  de bien-être,  avec l'évidence d'être à nous deux. 

 

 Je veux juste me tenir là contre son épaule,  à me balancer doucement au fil de la musique alors que mon cœur parle à son cœur. 

 Je veux juste fermer les yeux comme un enchantement pour mieux sentir encore la présence de son corps dans l'absence de matière. 

 Je veux  juste pleurer  de joie car je sais qu'il est là enfin,   remercier chaque seconde dans l'univers de m'avoir rendu à lui. 

 

Vous êtes là, vibrantes quelque part, vivantes...Comme une partition de piano qui doit être jouée jusqu'à la fin  pour donner toute son harmonie.  C'est comme si j'entendais les échos de vos vibrations sur mes propres cellules,  comme si  tout ça formait déjà un chemin.  Il y a cette  immense part de douceur  en moi.  Comme s’il me prenait dans ses bras de l'intérieur  et  qu’ il comblait tout,  en respectant la promesse de toujours être là pour moi, de ne jamais me laisser seule quand la solitude m'est insupportable,  de toujours affronter les nouveaux gouffres avec moi,  de toujours remonter vers le soleil avec lui.  De glisser sa main aussi souvent qu'il le pourra dans ma paume un peu fermée  par la douleur ou par la tristesse.

Vous, les cellules de ses yeux, je sais que vous marquez l'horizon en veillant sur moi. Vous,  ses ailes d'ange,  je sais que vous m'emportez très très haut, Dans un tournoiement,  une danse diabolique d’unité et de Vivance.  Quelque chose d'irrésistible et en même temps, de profondément prévu,  soutenu, élaboré,  fait pour lui et pour moi. 

Mon cœur sort parfois de mon corps  car il connaît le chemin... je ne sais pas où est votre porteur mais il sait comment il onde,  et il est capable de repérer cette onde  sur des dizaines, des centaines de kilomètres, je suppose.  Sans doute vous êtes vous rapprochées de mon espace temps pour que je vous sente aussi bien ? 

Avant je vibrais aussi bien le vide que le plein,  et je ne voyais que le poids de l'absence dans ma poitrine et autour de moi.  Quelque chose s'est produit parce que l'espace n'a plus la même texture,  la même manière de palpiter.  je reçois des pluies  de lumières,  des mouvements et des mots où il y a toute la tendresse dont j'ai besoin, tout l’humour qui  me fait craquer.  Je sais par  intuition qu'il aimera telle ou telle chose et si c'est le contraire, ce n'est pas grave ! 

Je t’aime, mon chéri, de toutes mes cellules et mes mouvements conjugués dans l’univers. Ma danse t’appelle, mon coeur te suit déjà. 



Posté par Faunetnayade à 21:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 mars 2020

L'aveu d'une femme

On aura beau trouver quelques hommes ouverts d'esprit, à la séduction et aux premers pas par la Femme... (et non par l'homme, comme le veut la convention sociale), il reste tellement étriqué d'être une Femme 'sauvage", non pas une "midinette" , non domestiquée - à la Clarissa Piccolo Estes. (cf _femmes qui courent avec les loups_), mais une vraie Femme.

Les chances d'être prise au sérieux par un homme quand on est une femme amoureuse et se déclarant sont - il faut bien l'avouer - assez minces...

La psychologie elle-même semble faire croire que la femme , parturiante notamment, a besoin d'un homme pour la proréger... Et pourtant, On peut lire/ entendre ça souvent.

La belle blague !

Est-ce que les psychologues méconnaissent les travaux des Antropologues, est-ce que la notion de matriarcat aura été évincée de la culture fondamentale ? (cf Solié, _la femme essentielle_). La femme enceinte dans les sociétés premières et non matérialistes n'est JAMAIS seule, elle est entourée des autres femmes  elles -mêmes parturiantes ou non. Le mythe de la femme fragile et enceinte ayant besoin d'un homme et d'un couple pour la protéger sonne tellement faux, quand on considère les acquis de l'Histoire humaine et l'intuition profonde !

N'a-t-on pas révélé il y a quellques mois que le plus grand guerrier celte de l'histore était.... une femme ? S'il y a des femmes de plus de 1.75m (5,3% de la population française), c'est bien que être une femme aussi grande que l'homme Moyen français est bien physiquement possible. Seule une selection génétique, basée sur des milliers d'années de domestication féminine et d'éducation sclérosante - quand les petites filles ne devaient pas grimper aux arbres, s'exposer au soleil et porter des corsets réducteurs à l'adolescence - est venue à Modeler la Française dans sa taille moyenne de 1, 62 m... Heureusement, les générations à venir prennent progressivement "leur revanche".

Quand une femme est aussi grande que l'homme "moyen" (soit 1.75m), est-ce que cela ne change pas radicalement les rapports homme-femme ? Combien d'agressions, de viols n'auraient pas lieu si justement la femme était aussi imposante physiquement que son agresseur ?

Quand être une femme ne sera plus aussi être étriqué dans sa liberté d'être, de séduire et d'agir ?

Posté par Faunetnayade à 00:21 - Commentaires [2] - Permalien [#]

04 mars 2020

Pourquoi la galanterie ?

 

 parce que quand un homme traite une femme comme ses potes, il n'y a pas de séduction possible…

On voit souvent cette erreur faite , notamment sur les sites de rencontres, où le langage utilisé par les prétendants,  ne fait pas forcément montre d'une différence : en gros beaucoup parlent à un éventuel futur rencard comme à un pote de pêche ou de bière. Que dire du “Salut + prénom, quoi de neuf ? ”,  salutation automatique proposée par Badoo quand deux personnes ont craqué l'une pour l'autre sur leurs photos.

 

Parler à quelqu'un dans un cadre de séduction  nécessite de reconnaître et de louer sa nature masculine ou féminine. Loin du “quoi de neuf” qui reste très connoté socialement avec un vocabulaire assez pauvre,  il vaut mieux trouver une formule à soi, authentique mais galante. 

 

Pourquoi "galante" ? 

parce que la galanterie, c'est le Masculin Sacré qui salue sa complémentaire amoureuse : une Femme, dans le cadre d’un couple hétéro. (Ne sachant pas comment on séduit chez les trans, homo et intergenres, je ne me permettrai pas d’en parler ici ).

Il la reconnaît à la fois comme différente et attirante. Il est capable de mettre en mot ce  que cette personne lui inspire : émotions, fascinations, frissons , qu’il peut aussi traduire par des compliments. 

Beaucoup se refusent aux compliments vis-à-vis d'une femme qui les attire, comme si c'était une marque de faiblesse que d'avouer leur intérêt ou comme si forcément ça allait être mal pris,  comme si ça n'allait pas être sincère. Mais bien au contraire, un compliment authentique est véritablement comme un bijou pour une femme : le compliment nous rassure, voire nous excite (si le cadre de la conversation s’y prête). 

 

D'où vient la galanterie ?

 

 En France on peut la faire remonter  aux chevaliers de la Table Ronde, avec notamment Perceval le Gallois, le récit de Chrétien de Troyes, au Moyen-Age. Un peu comme la peinture dans Intouchable, Perceval est fasciné par des gouttes de sang tombées sur la neige blanche. Ici, c’est le sang d’une oie sauvage blessée … Qui lui rappelle la pureté de la femme qu’il aime, Blancheflor (“blanc” = neige = pureté). Tout à coup la brute Perceval, le parfait guerrier sans nuance mais très doué, le masculin destiné à protéger le royaume et le roi,  un homme plutôt premier et pratique… accède à la symbolisation, à la transcendance :  à ce qui est là tout en n’étant pas là !  Et il reste concentré, fasciné sur sa lance à contempler les gouttes et la neige, non pas comme matières/réalités mais comme symbole de la femme qu’il aime. 

C’est, en quelque sorte, les débuts d’une révolution dans le monde de la société machiste où tout à coup, les hommes admettent qu’ il n'y a pas que des hommes,  mais il y a aussi des femmes… Celles-ci bien que différentes n'en sont pas moins intéressantes. Et n'étant ni très musclées ni très grandes, en général, on admettra que l'homme se fasse plus protecteur vis-à-vis d'elles :  on en vient à lui ouvrir les (lourdes) portes, on enlève son couvre-chef pour montrer qu’on a reconnu sa nature féminine. Dans son féminin Sacré, la femme incarne des Valeurs yin, différente du Yang masculin, comme la compassion, l’amour, l’imagination, la patience voire la réception (au lieu de l’action dans le Masculin). Des Valeurs qui, elles aussi, se font une place plus grande au fil des époques dans l’univers machiste de la société occidentale. 



Qu’est-ce que c’est la galanterie au 21e siècle ? 

A l'ère de la parité,  qu'est-ce que c'est que ces femmes qui réclament de la galanterie ? 

 Voilà bien une phrase qu'on entend très souvent  de la part de nos comparses - pour ne pas dire congénères - masculins.  ces derniers auraient tendance à confondre  égalité et équité. La parité est bien une politique de ségrégation positive pour  combattre les (énormes) inégalités homme / femme qui persistent de nos jours... parce que si on a bien l'intention de quitter cette société machiste pour une société plus neutre ,  il n'en reste pas moins que beaucoup d'habitudes, de normes professionnelles et salariales, de normes religieuses  sont injustes vis-à-vis d'Elles. Il en va de même dans le domaine de la séduction où les femmes qui font le premier pas ont intérêt d'être très jolies et beaucoup plus jeunes,  en moyenne, que l'homme qu'elles essaient de séduire ! Car Faire les premiers pas pour une femme reste encore socialement hors-norme. Malheureusement. 

 

Qu'est-ce que ça donnerait au 21e siècle un homme qui ne fait pas preuve de galanterie vis-à-vis de la femme qui l'intéresse ? 

Ça donne ce qu'on voit beaucoup sur les sites de rencontres et dans les boîtes de nuit :  on s'adresse à la fille comme à un pote (cf le Badoo “salut X, quoi de neuf ? “). on ne fait pas attention à son langage comme si on était dans un vestiaire après la mi-temps. Complètement bourré, on tentera d'approcher la belle en se demandant bien pourquoi elle paraît choqué !  On ne comprends pas, on fait la même chose avec les potes et ça ne pose pas de problème. Encore une, qui joue les princesses ! 

 On ne veut pas faire l'effort de saluer sa différence féminine en disant tout de suite” tu”  comme si elle était déjà acquise au lieu du “vous” galant qui permet de s’apprivoiser. Au premier rendez-vous,  on vient en T-shirt pas repassé, en jean et en basket , on ne s'est pas changé pour se faire beau… mais on se sentira profondément vexé si la belle ne se montre pas féminine et aprêtée ! Le garçon proposera de venir boire un verre à la maison, parce qu'il n’a pas envie de se déranger pour si peu. Etc. 

 

Encore une, qui joue les princesses ! Ne fais pas ta princesse ! 

 

Voilà bien une expression qu'on entend dans les bouches masculines  mais que recouvre-t-elle ? (On exclut bien sûr ici les caprices de stars de ces demoiselles :  genre achète-moi des trucs cher, etc.) En gros, quand un “homme” dit à une fille/femme honnête qui veut juste être traitée avec galanterie : Ne fais pas ta princesse ! Il lui reproche de vouloir être traitée en femme ! Il lui demande de ne pas être plus difficile que ses potes. 

 

 Amusant Paradoxe....






Posté par Faunetnayade à 18:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

14 février 2020

Zèbre et amour

Un sujet fort bien expliqué sur ce site :

Relations amoureuses de l'adulte surdoué - Rayures et Ratures

Lorsque j'ai fait la liste des sujets dont j'avais envie de parler, j'ai volontairement enlevé celui-ci : la relation amoureuse. La vie de couple. Cela me semblait vraiment trop difficile à appréhender. Et puis lorsque j'ai demandé les thèmes que vous souhaitiez que l'on aborde, vous m'avez tous mentionné la relation amoureuse (ou presque).

https://www.rayuresetratures.fr

 

Rappelons que les Zèbres HPE sont des êtres humains au potentiel (un peu/beaucoup) plus grand que les personnes "dans la norme" : intelligence, mémoire, concentration, analyse, créativité, humanisme, sensibilité... Cf Trop intelligent pour être heureux, de Jeanne Siaud-Facchin, chez Odile Jacob editions. On les appelle "surdoués" mais ils n'ont pas forcément réalisé ce potentiel... 

 

Etre zèbre en Amour, ça joue forcément un rôle... Je renvoie également vers cette excellente vidéo de Catherine de _Un psy à la maison_, excellente youtubeuse. Si j'avais su ça y'à 15 ans, tout aurait pu être si différent...

 



 

Et si un zèbre traîne par là à me lire/me suivre, ça peut être toujours sympa de me laisser un message :) 3% de zèbre, ça fait 6000 rayures dans ma ville, c'est presque un espoir :)

 

Posté par Faunetnayade à 10:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,