Selon mon psy - (oui, je sais....si vous n'avez pas encore rencontré de vrai psy, désolée pour vous, mais croyez-moi la psy, ça marche.) donc, on confond souvent La Rencontre et les rencontres :

Je faisais le constat amer que je ne rencontrais personne dans la vraie vie. Une amie me disait qu'elle avait rencontré six personnes en un an et demi, parfois en sortant de chez le boulanger. Et moi, rien. Enfin, si, une ou deux mais vraiment sans intérêt.

" - Des rencontres, des vraies, on en fait peu dans sa vie. Trois, peut-être une seule...

- Si mes 9 ans avec D* , c'était ça une Rencontre, c'est pas la peine, dis-je.

- Ca n'était peut-être pas une Rencontre..."

Ainsi nous courrons d'une histoire à l'autre, sans se "rencontrer" vraiment. Des couples se formeraient sur des critères de physique ou socio-culturels en permanence sans que le sentiment naissant soit vraiment compatibles avec l'harmonie entre ces deux êtres ?

Peut-être. Il faut bien dire que c'est, semble-t-il, la première fois dans l'histoire humaine que le couple soit fondé sur l'amour et non plus d'abord sur les conventions "il faut être marié" ou sur la pérennité du nom "il faut avoir des enfants"...D'où cette impression que tout part à vau-l'eau avec tous ces divorces alors qu'en fait cette "hécatombe" est plutôt une rédéfinition pour le meilleur du sentiment et du couple.

...

Et si LA Rencontre peut arriver, faut-il la chercher ? Sortir, se faire encore plus belle, etc. Peut-être...

Mais qu'est-ce qu'une Rencontre ? Est-elle forcément porteuse d'une histoire harmonieuse ? Les coups de foudre non partagés sont-ils une Rencontre ? Sans doute que non...

A suivre, donc.