Le réel s'est-il un peu réveillé ? Peut-être ou bien ai-je encore la berlue et ça ne serait pas la première fois. Dans cette bonne ville de D***, je dois aller faire 3 fois par semaine des étirements pour ménager mon dos. Je croise donc régulièrement depuis un an et demi au moins les mêmes animateurs sportifs.

Jeudi aprem, alors que je faisais mes exercices, un homme est venu se placer près de moi. Un peu plus petit, mais de beaux yeux bleus que je pouvais reconnaître même malgré ses vêtements. Il n'était pas habillé comme d'habitude, en animateur sportif du club en question, il avait juste une tenue standard de client. Nous devions par moments nous faire presque face et il a dû essayer de capter mon regard mais j'étais obstinement fixée droit devant moi, incapable de le regarder. Un peu pétrifiée, un peu agacer de cette intimité - même s'il me plaît - parce que je viens là justement pour détendre complètement les tensions de mes petits muscles fragiles.

Il faisait force mouvements comme pour se faire remarquer. J'ai fini par quitter l'endroit et à monter un peu dans les gradins pour reprendre mon souffle et profiter de cet instant immobile et vidé, comme je le fais d'habitude. Je regardais du coin de l'oei "mon" animateur ; celui -ci venait de saluer un collègue qui ne l'avait pas reconnu sans sa panoplie de pro. Le collègue finit par le chronométrer lors d'une démonstration d'endurance, qui attira l'attention de tout le monde. Alors que je suivais de loin la scène, il a fini par me décocher un regard appuyé.

Enfin, c'est ainsi que j'ai lu et compris cette scène. Etait-ce bien pour moi tout ça ? Mais qu'il voulut se faire mâlement remarquer, c'était certain.

C'est toujours aussi angoissant de regarder un homme qui (me) plaît. Pas seulement par méfiance ou angoisse mais aussi parce que c'est une forme de soumission. Enfin, c'est ressenti comme tel par ma petite psychée. Il aurait dû me parler au lieu de me fixer du regard durant la série d'étirements, là, j'aurais pu réagir positivement...

Après coup, je me suis dit que j'aurais dû faire échapper un truc, mes lunettes ou... un objet qu'il aurait pu me ramasser par exemple - ça fait assez "mouchoir tombé" mais en attendant ça brise la glace et ça permet de dialoguer...

Comment se passera notre prochaine rencontre mercredi ? Mystère ...à suivre bien sûr.