On dit souvent qu'un homme se séduit avec la vue, une femme avec la voix.

Et je suis finalement très sensible à une belle voix parce qu'elle raisonne de la personnalité voire de la potentialité de quelqu'un. Sa vraie nature en quelque sorte. "La tessiture" est un de mes mots préférés d'ailleurs.

Je connais un jeune homme de 28 ans qui m'émeue vraiment et qui est pétri d'angoisses et de doutes. Mais s'il entendait sa voix, il saurait combien il a de profondeur, de charmes (il est très beau mais le sait-il ?) et d'atouts pour vivre tellement mieux !

Je connais un quarantenaire directeur commercial sur-stressé mouliné par les impératifs de l'ultralibérale qu'il est devenu. Il stresse même quand on le déshabille parce qu'il ne peut contrôler le froissage de ses vêtements. Le teints blanc malgré de très beaux iris (quand c'est masculin, je mets ça aux masculins, c'est pas des fleurs dont je parle) bleu gris, larges, un visage racé et si grand qu'il me conviendrait à merveille, mais épuisé par des stéréotypes qui le phagocytent...Il entendrait sa voix grave, posée, scandée, si infiniment sensuelle et ennivrante. Il comprendrait qu'il n'est pas le rôle qu'il joue, qu'il doit se trouver lui-même. La voix est la voie, à n'en pas douter.

Je connais un vendeur de produits culturels ultra sexy, blond , mèche rebelle, grand bien sûr. Sourire sincère, presque candide. Sa voix aussi est un rêve slalomant le réel. Gutturale et infiniment virile alors qu'il a une vraie dégenne d'androgyne superficiel... qu'il n'est pas. Très cultivé et très subtile. Il a quoi, trente ans ?

Ecoutez votre voix, si elle dit autre chose que ce que vous êtes maintenant, si on vous dit que vous avez une belle voix, alors peut-être est-ce que vous devriez écoutez votre voix/voie ?