07 août 2011

Mes paires de chaussures, ma carrure et moi-même

Je les vois, leur regard traîner sur les midinettes, diaphanes, peau très blanche, cheveux longs, lisses, ossatures de feuille ou de liane, passantes légères et petites, 1.70 maximum... Je suis de ses femmes qui n'inspirent pas la tendresse ou la protection, d'emblée, et donc l'amour à long terme. Le désir,oui, l'amour : non... Comment faire ? Pourtant je suis bien une fille malgré mon 1.80m et mes 55 cm d'épaules de nageuse/handballeuse...J'ai les cheveux qui bouclent, au moins 20 paires de chaussures, des tas de bijoux babioles... [Lire la suite]
Posté par Faunetnayade à 09:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 août 2011

De l'indicible...

On se plait sur photo, on se parle, on a des choses à s'écrire, à se chater et puis vient la rencontre et l'indicible rejette, éloigne... ca ne tient pas à son physique ou au nôtre, à ce qu'il dit/elle dit... Ca tient à une vibration ou un dyvibration, ) une dysharmonie entre la mienne et la leur, la vôtre et la leur...la mienne et la vôtre. Impalpable, difficile à dire, cette vibration est la clé , une des clés que nous reherchons dans LA rencontre. Non ?
Posté par Faunetnayade à 13:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 août 2011

Rencontre arrangée et formes d'amour

En regardant Arte, les juifs orthodoxes, une femme raconte les trois maris que son père lui propose. Elle est sans doute tenue de se décider et d'en choisir un. La pression de la famille et peut-être le hasard qui fait bien les choses ou bien la pression sociale qui rend amoureux... Une autre jeune femme marocaine m'avait raconté qu'à sa naissance, on lui avait désigné un mari. Un homme devenu beau et très cultivé, grand. Ses parents avaient bien précisé que ce choix était une tradition et non une obligation, elle n'était pas tenue... [Lire la suite]
Posté par Faunetnayade à 10:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 août 2011

Du contrôle et de la distance...

Bonsoir Lancelot, Bonsoir à tous :)   Il y a peu une femme me parlait du trop de contrôle qu'elle avait mise dans sa relation défunte. Alors qu'il la quittait, elle venait de réaliser combien ne croyant pas à ce cadeau, à cet homme, elle l'avait aimé à moitié, gardé à distance. Maintenant qu'il était loin, son amour à elle éclatait de mille envies et mille pensées pour lui...Elle avait peur au fond, et dit "oui" à demi quand ils s'étaient rencontrés il y a quelques années. De cette expérience, je me demande quel contrôle je... [Lire la suite]
Posté par Faunetnayade à 20:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juillet 2011

Badinage amoureux, "flirt" verbal, riposter ou mourir ^^^^

    Je suis de loin et de prêt, depuis quelques semaines, une rencontre, pas la mienne, celle d'un ami que nous appèlerons R**** . Je suis ses errements et ses doutes, la manière dont on a de positiver ou de nier une situation de flirt et de complicité par peur d'espoir. J'assiste à des scènes entre lui et elle où tout se passe bien mais où sa peur à lui de tout faire sombrer le rend amère et risque effectivement de tout faire sombrer... Heureusement, il comprend vite.     Pas facile d'être à  la... [Lire la suite]
Posté par Faunetnayade à 14:27 - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 juillet 2011

Pourquoi je ne drague pas, bon sang...

    Comment , après tout ce que j'ai traversé dans la vie et la mort, puis-je encore hésiter à aborder un homme qui me plaît ? Parfois, je le fais, quand même mais je ne sais pas m'y prendre non plus.. Trop de tensions, d'excitation, de préjugés alentours influençant sans doute sa réaction et donc la mienne...    Je suis pourtant sûre de moi et de mes charmes (ou presque), de mon intérêt en tant que personne humaine, mon expérience de journaliste m'a appris à rebondir  sur bie des situations ou... [Lire la suite]
Posté par Faunetnayade à 14:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juillet 2011

Liberté sexuelle et apparence de l'autre

En attendant, en veillissant /en grandissant... j'accorde plus d'importance à l'apparence de mon partenaire éventuel. Non pas qu'il lui faille être un appolon mais j'ai besoin d'un homme intense et que je trouverai attirant. Mon premier compagnon n'avait rien d'un top model et j'étais consciente de le trouver beau que parce que je l'aimais profondément. Mais cela me convenait très bien et ça a duré 9 ans. Sans doute aussi parce que le couple à l'épreuve du temps à un désir commun à soutenir. Je ne crois plus à la fidélité forcenée et... [Lire la suite]
Posté par Faunetnayade à 12:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2011

LUI

Réveil de mal au crâne, quelques cauchemars. Savoir prendre le temps d'écouter son inconscient, parce qu'on veut, on tend, on attend, on aime ou on veut aimer mais il y a en nous cette part première...qui nous sert à la fois de buvard du trop plein de la vie et du quotidien, de placards à ambivalence - quand on veut et qu'on ne veut pas en même temps, quand on aime et qu'on déteste aussi - mais notre inconscient c'est nous aussi. Mon inconscient semble toujours avoir cinq ans de retard ou bien il me parle avec des images passées pour... [Lire la suite]
Posté par Faunetnayade à 12:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2011

La part de ravissement...

Les feux d'artifice sont passés, le bal de pompiers bat sans doute son plein...Je devrais quitter mon pyjama et me mettre en tenue de java. Je devrais. A écouter les uns et les autres, de tout âge, l'amour est aussi compliqué à 20 ans qu'à 60 ans de nos jours, comme si même le coeur était "en option". Comme si l'enchantement qui pousse à (presque) tout se faisait plus rare, comme si enfin la logique avait eu le dessus sur l'émotion. D'où vient que je ne sais ravir le coeur d'autrui ? D'où vient qu'on ne sache me ravir ? De ce... [Lire la suite]
Posté par Faunetnayade à 00:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 juillet 2011

paresse et vitesse

Dans une époque où "moins j'en fais, mieux je me porte", bien loin de l'homme fait et en faisant se fait" qde Alain, le philosophe, pas l'acteur ^^^ Ascèse qui a musclé et le corps et l'esprit de ma génération... il semble que le grand maux du temps à côté de la vitesse soit la ...paresse. Extrait d'une discussion : "moi lol ben c plus simple juste etre moi etre naturel voilà tout papoter passer du temps ensemble se connaitre... et apres ben et apres peut etre que..." Etre soi au plus proche de soi grâce à l'être qui nous attire ,... [Lire la suite]
Posté par Faunetnayade à 14:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]