On aura beau trouver quelques hommes ouverts d'esprit, à la séduction et aux premers pas par la Femme... (et non par l'homme, comme le veut la convention sociale), il reste tellement étriqué d'être une Femme 'sauvage", non pas une "midinette" , non domestiquée - à la Clarissa Piccolo Estes. (cf _femmes qui courent avec les loups_), mais une vraie Femme.

Les chances d'être prise au sérieux par un homme quand on est une femme amoureuse et se déclarant sont - il faut bien l'avouer - assez minces...

La psychologie elle-même semble faire croire que la femme , parturiante notamment, a besoin d'un homme pour la proréger... Et pourtant, On peut lire/ entendre ça souvent.

La belle blague !

Est-ce que les psychologues méconnaissent les travaux des Antropologues, est-ce que la notion de matriarcat aura été évincée de la culture fondamentale ? (cf Solié, _la femme essentielle_). La femme enceinte dans les sociétés premières et non matérialistes n'est JAMAIS seule, elle est entourée des autres femmes  elles -mêmes parturiantes ou non. Le mythe de la femme fragile et enceinte ayant besoin d'un homme et d'un couple pour la protéger sonne tellement faux, quand on considère les acquis de l'Histoire humaine et l'intuition profonde !

N'a-t-on pas révélé il y a quellques mois que le plus grand guerrier celte de l'histore était.... une femme ? S'il y a des femmes de plus de 1.75m (5,3% de la population française), c'est bien que être une femme aussi grande que l'homme Moyen français est bien physiquement possible. Seule une selection génétique, basée sur des milliers d'années de domestication féminine et d'éducation sclérosante - quand les petites filles ne devaient pas grimper aux arbres, s'exposer au soleil et porter des corsets réducteurs à l'adolescence - est venue à Modeler la Française dans sa taille moyenne de 1, 62 m... Heureusement, les générations à venir prennent progressivement "leur revanche".

Quand une femme est aussi grande que l'homme "moyen" (soit 1.75m), est-ce que cela ne change pas radicalement les rapports homme-femme ? Combien d'agressions, de viols n'auraient pas lieu si justement la femme était aussi imposante physiquement que son agresseur ?

Quand être une femme ne sera plus aussi être étriqué dans sa liberté d'être, de séduire et d'agir ?